Les jours heureux

Citoyens résistants d’hier et d’aujourd’hui

 » Lorsqu’un gouvernement tel que le nôtre donne l’impression d’attacher plus d’importance au profit et au bien-être des classes les plus riches, ne s’intéresse peut-être pas autant qu’il le devrait à des valeurs comme la liberté de la presse et la liberté de l’information, ne maintient pas vivantes un certain nombre d’exigences, on se souvient du Programme du CNR. »
Stéphane Hessel

Le 4 mai 2007, le candidat Nicolas Sarkozy se rend aux Glières (Haute-Savoie), pour y saluer la mémoire des maquisards massacrés en mars 1944 par les nazis et les miliciens français. Élu président, il a renouvelé l’opération chaque année, prétendant en 2009 que son action se situerait dans le droit fil  » du Conseil national de la Résistance, qui, dans les heures les plus sombres de notre histoire, a su rassembler toutes les forces politiques pour forger le pacte social qui allait permettre la renaissance française « . Pure imposture ! Publié en mars 1944 sous le titre Les Jours heureux, le programme du CNR annonçait un ensemble ambitieux de réformes économiques et sociales, fondateur du fameux  » modèle social français « . Or, depuis son élection, Nicolas Sarkozy s’applique à le démanteler, comme s’en réjouissait en 2007 Denis Kessler, l’un des idéologues du Medef :  » Le programme du gouvernement est clair, il s’agit de défaire méthodiquement le programme du CNR. « 
D’où la contre-offensive de l’association  » Citoyens résistants d’hier et d’aujourd’hui « , créée dès mai 2007. En republiant ce texte exemplaire par sa concision, ils ont choisi de le compléter par une série d’articles, expliquant d’abord comment il fut conçu puis mis en œuvre après la Libération. Puis comment, dès les années 1990, mais surtout depuis la présidence de Nicolas Sarkozy, cet édifice a fait l’objet d’une démolition en règle. En évoquant la mobilisation citoyenne qu’ils ont initiée, ils révèlent la puissance du discours d’hier pour nourrir les résistances d’aujourd’hui.

L’association Citoyens résistants d’hier et d’aujourd’hui est née des rassemblements citoyens aux Glières de 2007 et 2008, organisés en réaction aux visites du candidat puis du président Sarkozy en ces lieux. Elle appelle les citoyens, les élus et les gouvernants à  » agir selon les principes du Conseil national de la Résistance qui a défini des règles de vie commune basées sur la solidarité, l’entraide et la réussite de tous « . Le film Walter, retour en résistance, de Gilles Perret, avec Walter Bassan, traite largement de l’actualité du programme du CNR et des Glières

Edition : La Découverte
Date de parution : 2011

Prix € : 8,50

EAN 13 : 9782707169143