Une autre fin du monde est possible

Pablo Servigne, Raphaël Stevens, Gauthier Chapelle

La situation critique dans laquelle se trouve la planète n’est plus à démontrer. Des effondrements sont déjà en cours tandis que d’autres s’amorcent, faisant grandir la possibilité d’un emballement global qui signifierait la fin du monde tel que nous le connaissons.
Le choix de notre génération est cornélien : soit nous attendons de subir de plein fouet la violence des cataclysmes à venir, soit, pour en éviter certains, nous prenons un virage si serré qu’il déclencherait notre propre fin-du-monde-industriel.
L’horizon se trouve désormais au-delà : imaginer la suite, tout en se préparant à vivre des années de désorganisation et d’incertitude. En toute honnêteté, qui est prêt à cela ?
Est-il possible de se remettre d’un déluge de mauvaises nouvelles ? Peut-on simplement se contenter de vouloir survivre ? Comment se projeter au-delà, voir plus grand, et trouver des manières de vivre ces effondrements ?
Dans ce deuxième opus, après Comment tout peut s’effondrer, les auteurs montrent qu’un changement de cap ouvrant à de nouveaux horizons passe nécessairement par un cheminement intérieur et par une remise en question radicale de notre vision du monde. Par-delà optimisme et pessimisme, ce sentier non-balisé part de la collapsologie et mène à ce que l’on pourrait appeler la collapsosophie

Pablo Servigne est ingénieur agronome et docteur en biologie, spécialiste des questions d’effondrement, de transition et d’agroécologie.
Raphaël Stevens est écoconseiller, expert en résilience des systèmes socioécologiques.
Gauthier Chapelle est ingénieur agronome et docteur en biologie, porte-parole et pionnier du concept de biomimétisme en Europe.

Edition : Le Seuil
Date de parution : 2018

Prix € : 19,00

EAN 13 : 9782021332582

Comment tout peut s’effondrer

Pablo Servigne – Raphael Stevens


Et si notre civilisation s’effondrait ? Non pas dans plusieurs siècles, mais de notre vivant. Loin des prédictions Maya et autres eschatologies millénaristes, un nombre croissant d auteurs, de scientifiques et d’institutions annoncent la fin de la civilisation industrielle telle qu’elle s’est constituée depuis plus de deux siècles. Que faut-il penser de ces sombres prédictions ? Pourquoi est-il devenu si difficile d’éviter un tel scénario ?
Dans ce livre, Pablo Servigne et Raphaël Stevens décortiquent les ressorts d un possible effondrement et proposent un tour d’horizon interdisciplinaire de ce sujet fort inconfortable qu’ils nomment la « collapsologie ». En mettant des mots sur des intuitions partagées par beaucoup d’entre nous, ce livre redonne de l’intelligibilité aux phénomènes de « crises » que nous vivons, et surtout, redonne du sens à notre époque. Car aujourd’hui, l’utopie a changé de camp : est utopiste celui qui croit que tout peut continuer comme avant. L’effondrement est l’horizon de notre génération, c’est le début de son avenir. Qu’y aura-t-il après ? Tout cela reste à penser, à imaginer, et à vivre…
Continuer la lecture de Comment tout peut s’effondrer

Les limites à la croissance (dans un monde fini)

Donella et Dennis Meadows, Jorgen Randers

En 1972, quatre jeunes scientifiques du MIT rédigent à la demande du Club de Rome un rapport qu’ils intitulent The Limits to Growth. Celui-ci va choquer le monde et devenir un best-seller international. Pour la première fois, leur recherche établit les conséquences dramatiques sur le plan écologique d’une croissance économique et démographique exponentielle dans un monde fini. Continuer la lecture de Les limites à la croissance (dans un monde fini)

Survivre à l’effondrement économique

Piero San Giorgo

Dans Survivre à l’effondrement économique, Piero San Giorgio dresse un réquisitoire démontrant l’effondrement économique inéluctable de nos sociétés. En effet, la raréfaction des ressources (pétrole, matières premières, eau douce, etc.) s’accélère depuis quelques années et ne peut conduire, selon l’auteur, qu’à des conflits entre grandes puissances pour capter les ressources encore disponibles, et conduira certainement les personnes au sein d’une même société à se piller les uns les autres. Il existe une solution pour se protéger et protéger sa famille contre les pénuries à venir: créer sa BAD (Base Autonome Durable) et stocker en quantité les produits de première nécessité. Continuer la lecture de Survivre à l’effondrement économique

Les cinq stades de l’effondrement

Dimitry Orlov

« Il y une décennie et demi, le monde est passé de bipolaire à unipolaire, parce que l’un des pôles s’est désagrégé : l’Union soviétique n’est plus. L’autre pôle – symétriquement appelé les États-Unis – ne s’est pas (encore) désagrégé, mais il y a des grondements menaçants à l’horizon. L’effondrement des États-Unis semble aussi improbable maintenant que l’était l’effondrement de l’Union soviétique en 1985. L’expérience du premier effondrement peut-être instructive pour ceux qui souhaitent survivre au second. » – Dmitry Orlov

Edition : Le Retour aux Sources
Date de parution : 2016

Prix € : 21,00

EAN 13 : 9782355120671

Rues barbares survivre en ville

Piero San Giorgo, Vol West

Comment survivre en ville ?

La planète est au bord de l’abîme. La mondialisation débridée et la globalisation qu’elle engendre nous précipitent dans une période d’accélération et de convergence de problèmes considérables. Crises économiques, politiques et sociales, dérèglements climatiques, surpopulation, pénurie de pétrole et de matières premières, dettes colossales des États, périls alimentaires et sanitaires, l’effondrement de toute vie « normale » menace à tout instant. Le chaos, temporaire ou de longue durée prendra le plus grand nombre d’entre nous au dépourvu, et la majorité de la population mondiale qui vit dans les villes, se retrouvera plongée dans un environnement de violence, sans pitié, piégée dans de véritables rues barbares livrées aux révoltes, aux guerres et à la famine. Continuer la lecture de Rues barbares survivre en ville

La fin de la croissance

Richard Heinberg

Les économistes maintiennent que la reprise est à portée de main, pourtant les taux de chômage demeurent élevés et les valeurs immobilières continuent de plonger ; les États croulent sous des déficits record et les monnaies sont l’objet d’attaques spéculatives, le financement de leur dette soumis à des mécanismes prédateurs et destructeurs. La Fin de la Croissance pose un diagnostic dérangeant : d’un point de vue économique, nous sommes parvenus à un tournant décisif de l’Histoire. La trajectoire expansionniste de notre civilisation industrielle se heurte à présent à des barrières naturelles non négociables.
Ce nouveau livre incontournable de Richard Heinberg nous plonge au cœur de la crise financière, afin de nous faire comprendre pourquoi et comment elle est survenue, et de tenter de trouver des solutions pour, peut-être, nous éviter le pire. Continuer la lecture de La fin de la croissance