Cet étrange Monsieur Monnet

Bruno Riondel

Soixante ans après la signature des traités de Rome, l’Europe politique est entrée dans une période critique : Brexit, crise migratoire, blocage du traité transatlantique, contestations populaires de plus en plus nettes. A-t-on affaire à une simple « crise de croissance » ou bien s’agit-il d’une remise en cause plus profonde du projet européen tel qu’il fut structuré par son principal fondateur, Jean Monnet ? Pour y répondre, Bruno Riondel est allé à la recherche des racines profondes du projet de Jean Monnet, telles qu’elles se sont progressivement mises en place au long d’une vie d’une incroyable richesse. Comment ce fils de commerçants charentais, éloigné de tous les cercles de pouvoir à sa naissance, est-il parvenu à influencer le cours de l’Histoire dans de telles proportions ? Quels furent les événements et les personnes qui firent naître en lui le concept d’intégration supranationale qui caractérise encore aujourd’hui l’Union ? Se pourrait-il enfin que ce concept soit précisément au coeur des problèmes actuels ? Autant de questions auxquelles Bruno Riondel tente de répondre et qui le poussent, en toute logique, à développer l’hypothèse selon laquelle l’UE n’est qu’une étape dans le cadre d’un projet de gouvernance globale plus ambitieux.

Docteur en Histoire, Bruno Riondel enseigne dans un lycée parisien.

Edition : L’artilleur
Date de parution : 2017

Prix € : 23,00

EAN 13 : 9782810007653

Conversations entre adultes

Yanis Varoufakis

C’était en janvier 2015 : à peine a-t-il été nommé ministre des Finances de la Grèce que Yanis Varoufakis déclenche une des ba­tailles les plus spectaculaires et les plus controversées de l’histoire récente en cherchant à renégocier les rapports entre son pays et l’Union européenne. En dépit du soutien exceptionnel de la population grecque et de la logique imparable de ses arguments, il s’est heurté à un mur et a provoqué l’ire des élites politiques, financières et médiatiques de l’Europe.

La vérité de cet affrontement était inconnue jusqu’ici – juste­ment parce que la direction de l’Union européenne se réunit à huis clos. Dans un récit personnel et explosif, Yanis Varoufakis, économiste d’envergure mondiale, explique comment les choses se passent très concrètement dans les couloirs de Bruxelles. Continuer la lecture de Conversations entre adultes

Les traités européens

Collectif

L’entrée en vigueur du traité de Lisbonne, le 1er décembre 2009, marque l’aboutissement d’un indispensable processus de révision des traités européens, engagé dès le milieu des années 1990 pour adapter le fonctionnement de l’Union au défi de son élargissement. Ni le traité d’Amsterdam, en 1997, ni le traité de Nice, en 2000, n’avaient en effet permis d’apporter de réponses pérennes aux questions ouvertes par l’adhésion d’une douzaine de nouveaux pays. Le traité de Lisbonne ne fait pas disparaître les traités jusqu’alors en vigueur, mais se limite à les amender. L’Union européenne demeure régie par deux traités distincts qui se complètent : le traité sur l’Union européenne (TUE) et le traité sur le fonctionnement de l’Union européenne (TFUE), nouvelle appellation du traité instituant la Communauté européenne (1957), auxquels il faut ajouter 37 protocoles, 2 annexes et 65 déclarations. Il a donc paru utile de réaliser un « tableau comparatif » des versions consolidées des traités européens. Continuer la lecture de Les traités européens

Et les faibles subissent ce qu’ils doivent ?

Yanis Varoufakis

Au centre de ce livre, un paradoxe historique qu’il s’agit de démêler : comment une monnaie commune a-t-elle fini par diviser ? Par quels retournements l’Allemagne, autrefois symbole de protection et de liberté pour le jeune Yánis grandissant sous la dictature militaire, s’est transformée en symbole de désunion et de domination ? Continuer la lecture de Et les faibles subissent ce qu’ils doivent ?

Aux origines du carcan européen

Annie Lacroix-Riz

L’Union européenne a été présentée aux Français sous le jour engageant du « Plan Marshall », ennemi de la misère et de la servitude des peuples européens. Son objectif aurait cadré avec le projet pacifique des « pères de l’Europe », Jean Monnet, Robert Schuman, Konrad Adenauer, etc., appliqués à proscrire définitivement les guerres qui avaient endeuillé et affaibli le Vieux Continent de 1914 à 1918 puis de 1939 à 1945. La paix serait garantie par la protection américaine, gage d’une liberté refusée aux peuples « de l’Est » soviétisés. Cette union fondée sur la « libre concurrence » entre égaux, en lieu et place des puissants cartels, se débarrasserait du Comité des Forges des sidérurgistes et marchands de canons enrichis par les guerres mondiales : mettant fin aux crises et aux guerres, elle vaudrait à tous la prospérité et « le pain blanc », bref, l’Eldorado. Seule la récente crise, née d’une « épidémie » financière, aurait fait « dériver » ce noble projet, au risque de compromettre ses objectifs initiaux. Continuer la lecture de Aux origines du carcan européen

L’histoire contemporaine toujours sous influence

Annie Lacroix-Riz

En 2004, dans un pamphlet intitulé L’histoire contemporaine sous influence, Annie Lacroix-Riz s’inquiétait d’une certaine dérive de la recherche historique depuis les années 1980. Le climat idéologique s’est alourdi avec la généralisation d’un certain révisionnisme historique pour lequel toute révolution serait liberticide. Ces nouveaux dogmes conduisent aussi à censurer où à mettre à l’index les travaux des historiens qui continuent à penser hors des sentiers battus. Continuer la lecture de L’histoire contemporaine toujours sous influence

L’Euro comment la monnaie unique menace l’avenir de l’Europe

Joseph E. Stiglitz

Un livre qui déménage et qui va faire beaucoup de bruit. L’économiste vivant le plus lu dans le monde, prix Nobel, revient dans son premier grand livre consacré à l’Europe sur les contradictions inhérentes à une monnaie qui a été conçue pour rapprocher les peuples et amener la prospérité et qui a fini par les diviser et plomber son économie.

Joseph Stiglitz, prix Nobel d’économie, a été économiste en chef de la Banque mondiale. Il a publié de nombreux ouvrages, parmi lesquels Le Prix de l’inégalité ou Le triomphe de la cupidité (Les Liens qui libèrent).

Edition : Les Liens qui Libèrent
Date de parution : 2016

Prix € : 25,00

EAN 13 : 9791020904065

Discours pour la France

Philippe Séguin

Voilà trente-cinq ans que le Traité de Rome a été signé. Voilà trente-cinq ans que, contrairement à son esprit, une oligarchie d’experts, de juges, de fonctionnaires, de gouvernants, prend des décisions au nom des peuples, sans en avoir reçu mandat. L’Europe conçue par ces technocrates et consacrée à Maastricht n’est ni libre ni juste. Elle enterre la conception de la souveraineté nationale et les grands principes issus de la Révolution. La citoyenneté ne se décrète pas, ne relève ni de la loi, ni du traité. Pour qu’il y ait une citoyenneté européenne, il faudrait qu’il y ait une Nation européenne. Mais on ne peut pas décréter une nation, fût-elle européenne, par traité. » Ce texte a été prononcé par Philippe Séguin, à l’Assemblée Nationale dans la nuit du 5 au 6 mai 1992, dans le cadre du débat consacré au projet de loi de révision constitutionnelle préalable à la ratification des accords de Maastricht. »

Edition : Grasset
Date de parution : 1992

Prix € : 13,25

EAN 13 : 9782246466413

Circus Politicus

Christophe Deloire, Christophe Dubois

Circus politicus révèle les dessous d’un véritable « putsch démocratique », une tentative de neutralisation du suffrage universel par une superclasse qui oriente la décision publique. Il montre comment le Pouvoir a capitulé devant les puissances financières. Il dévoile les stratégies de double discours et d’hypocrisie française entre Paris et Bruxelles. Continuer la lecture de Circus Politicus