Fables de La Fontaine

Jean de La Fontaine

À quarante-sept ans, La Fontaine n’a guère connu de grands succès avec son théâtre et ses contes grivois. Avec les premiers livres de Fables, dédiés au Grand Dauphin, fils aîné de Louis XIV, le miracle se produit. La fable, cette  » chose légère « , est tour à tour récit, comédie, farce, fabliau, féerie. Le fabuliste devient enchanteur et sorcier, inventeur d’un opéra où hommes, animaux et nature sont observés par un poète incomparable de malice et de sagesse. Rien n’égale son naturel, son rythme, sa musique, sa tendresse, sa souveraine liberté.
Son sourire et sa légèreté atteignent le comble de l’art et relèvent bien du miracle.

Edition : Pocket
Date de parution : 2009

Prix € : 1,55

EAN 13 : 9782266192286

Cyrano de Bergerac

Edmond Rostand

La gloire d’Edmond Rostand est inimaginable aujourd’hui. Ses contemporains le tiennent pour le plus grand écrivain de tous les temps. On devrait encore savoir par coeur ces vers piaffants, cliquetants, étourdissants, à l’image de Cyrano, héros romantique et baroque, d’Artagnan amoureux.
Savant fou tombé de la Lune ou ferrailleur éblouissant, si tous se reconnaissent en lui, s’il nous arrache des larmes, c’est parce qu’il est vrai, d’une profonde vérité humaine. C’est lui que Roxane aimait, son intelligence, son esprit. Cyrano est une part de nous-mêmes, le vengeur des humiliés et des offensés, des timides et des ratés de l’amour. Continuer la lecture de Cyrano de Bergerac

Madame Bovary

Gustave Flaubert

« Ma pauvre Bovary souffre et pleure dans vingt villages de France, à cette heure même. » Et en tous lieux de la terre, aurait pu ajouter Flaubert.
En épousant le médecin Charles Bovary, Emma imagine une vie bourgeoise brillante, née de ses rêves romanesques. Mais dans la bourgade normande où l’enferme son mari, médiocre et triste sire, elle ne tarde pas à périr d’ennui. Cette province n’est peuplée que d’imbéciles solennels, de faibles, de lâches et de séducteurs insignifiants. En guise de luxe et de passion, elle ne rencontre que libertinage et adultères humiliants, et bientôt, la ruine… Continuer la lecture de Madame Bovary

Anna Karénine

Léon Tolstoï

En gare de Moscou, deux jeunes gens s’aiment au premier regard. Femme d’un haut fonctionnaire, ornement de la société tsariste de son temps, Anna Karénine éblouit le frivole comte Wronsky par sa grâce, son élégance et sa gaieté. À ce bonheur, à cette passion réciproque porteuse de scandale et de destruction, ils ne résistent pas longtemps.
En écho à cette tragédie programmée, on entend toute l’âme d’un peuple et les premiers craquements de l’Empire russe en train de se lézarder. L’inoubliable Anna Karénine, c’est l’apogée du génie littéraire de l’auteur de Guerre et Paix. Continuer la lecture de Anna Karénine

Du côté de chez Swann

Marcel Proust

Ce livre, les plus proches des amis de Marcel Proust en parlaient depuis quelque temps avec une discrétion passionnée et les lecteurs du « Figaro » eurent ici même plus d’une fois la fortune d’en connaître des extraits. Il forme la première partie d’une trilogie, et son titre, Du côté de chez Swann, orienté, libre et fécond comme un départ pour la promenade, est la si violente et lumineuse projection d’une intelligence et d’une sensibilité qu’en le lisant on entend une voix profonde et révélatrice, plus encore qu’on n’accomplit l’habituel travail visuel et spirituel de la lecture, et qu’après l’avoir refermé, et avant de le reprendre, l’écho de cette voix se prolonge, évoquant la présence de l’auteur pour ceux qui le connaissent, et, pour les autres, capables de la reconstituer.
– Lucien-Alphonse Daudet.

Edition : Le Livre de Poche
Date de parution : 1992

Prix € : 5,60

EAN 13 : 9782253059097

A l’ombre des jeunes filles en fleurs

Marcel Proust

Par l’attribution du prix Goncourt, le grand public va connaître le nom de Marcel Proust (…). Depuis la fondation de l’Académie, en 1903, nous n’avons pas, à mon avis, couronné un ouvrage aussi vigoureux, aussi neuf, aussi plein de richesses – dont quelques-unes entièrement originales – que cet A l’ombre des jeunes filles en fleurs. (…) L’auteur n’est ni pressé ni cursif (…). C’est un jeu de flânerie et de sagacité, où s’ouvrent tout à coup, sur vous, sur nous, sur eux, des perspectives étonnantes, et telles qu’on en découvre dans nos meilleurs moralistes et annalistes du coeur humain (…). Chose rare (…), il possède la faculté comique (…). L’outrecuidance, l’indifférence, la sauvagerie, la sottise d’autrui (…) l’amusent, et il les décrit à la façon du bon botaniste.
Léon Daudet, 12 décembre 1919

Edition : Le Livre de Poche
Date de parution : 1992

Prix € : 8,10

EAN 13 : 9782253059103

Le Côté de Guermantes

Marcel Proust

Les Guermantes n’étaient pas seulement d’une qualité de chair, de cheveu, de transparent regard, exquise, mais avaient une manière de se tenir, de marcher, de saluer, de regarder avant de serrer la main, par quoi ils étaient aussi différents en tout cela d’un homme du monde quelconque que celui-ci d’un fermier en blouse. Et malgré leur amabilité on se disait : N’ont-ils pas vraiment le droit quoiqu’ils le dissimulent, quand ils nous voient marcher, saluer, sortir, toutes ces choses qui, accomplies par eux, devenaient aussi gracieuses que le vol de l’hirondelle ou l’inclinaison de la rose, de penser : « ils sont d’une autre race que nous, et nous sommes, nous, les princes de la terre. »

Edition : Le Livre de Poche
Date de parution : 1992

Prix € : 8,10

EAN 13 : 9782253059486

Sodome et Gomorrhe

Marcel Proust

Marcel Proust est probablement le premier des grands écrivains qui ait franchi les portes de Sodome et Gomorrhe en flammes. Il songea d’ailleurs à donner le nom des deux cités bibliques à l’ensemble de son oeuvre – l’objet véritable de son étude n’est pas l’idéalisation d’une passion singulière ni l’explication philosophique de son mystère ni la psychologie amoureuse de ses desservants – psychologie qui obéit simplement aux lois générales de l’amour. C’est le portrait vivant, incarné par le plus hautain des seigneurs, de « l’homme traqué » par la société, en révolte latente contre elle, c’est la lutte de la nature contre la morale.
Léon Pierre-Quint

Edition : Le Livre de Poche
Date de parution : 1993

Prix € : 9,20

EAN 13 : 9782253060352

La Prisonnière

Marcel Proust

Albertine a renoncé à faire une croisière et lorsque, à la fin de l’été, elle rentre de Balbec avec le narrateur, elle s’installe chez lui, à Paris: il ne se sent plus amoureux d’elle, elle n’a plus rien à lui apprendre, elle lui semble chaque jour moins jolie, mais la possibilité d’un mariage reste ouverte, et en lui rendant la vie agréable, peut-être songe-t-il à éveiller en elle le désir de l’épouser. Il se préoccupe en tout cas de son emploi du temps, l’interroge sur ses sorties sans pouvoir bien percer si sa réponse est un mensonge, et le désir que visiblement elle suscite chez les autres fait poindre la souffrance en lui.
Paru en 1923, La Prisonnière est le premier des trois volumes publiés après la mort de Proust et, quoique solidaire, bien sûr, de Sodome et Gomorrhe qui le précède comme d’Albertine disparue qui le suit, une certaine unité lui est propre, entre l’enfermement initial du narrateur et le départ final de la jeune fille. Pour l’essentiel, trois journées simplement se déroulent ici –le plus souvent dans l’espace clos de l’appartement –, et ce sont comme les trois actes d’un théâtre où la jalousie occupe toute la place.

Edition : Le Livre de Poche
Date de parution : 2008

Prix € : 7,10

EAN 13 : 9782253082156

Albertine disparue

Marcel Proust

« Mademoiselle Albertine est partie ! » Alors que le narrateur croyait souhaiter cette séparation et ne plus aimer la jeune fille, il suffit que Françoise prononce ces mots devant lui pour qu’il en souffre tout aussitôt. Il songe alors à demander à son ami Saint-Loup d’aller la chercher en Touraine, chez sa tante, si c’est bien là qu’elle est partie. Mais elle ne revient pas. À la fin de La Prisonnière, déjà, le départ d’Albertine nous était annoncé ; comme le précédent, ce volume paraît de manière posthume en 1925. Dans ce roman de la souffrance et du chagrin où le héros se remémore son aventure avec la jeune fille, il cherche également à percer le secret de sa vie. La fin de l’amour crée un vide, une attente – celle du Temps retrouvé, où pourra se refermer À la recherche du temps perdu.

Edition : Le Livre de Poche
Date de parution : 2009

Prix € : 8,10

EAN 13 : 9782253082149