Le lobby pro-israélien et la politique étrangère américaine

John J. Mearsheimer – Stephen M. Walt,

Pourquoi les États-Unis fournissent-ils un soutien matériel et diplomatique aussi considérable et aussi constant à Israël ? Ce livre précis et extrêmement bien documenté, démontre que ce soutien ne peut s’expliquer par des intérêts stratégiques communs ni par des impératifs moraux, mais par l’influence politique d’un puissant lobby pro-israélien, qui finit par nuire à la politique américaine et, sur le long terme, à Israël.

Depuis plusieurs décennies, la pièce maîtresse de la politique moyen-orientale des États-Unis a été le soutien à Israël : ils prennent son parti dans les négociations de paix et, chaque année, Israël continue de recevoir trois milliards de dollars d’aide américaine –; un sixième de l’aide étrangère des États-Unis. Pourquoi ce soutien matériel et diplomatique aussi considérable et aussi constant ? Telle est la question à laquelle entendent répondre John J. Mearsheimer et Stephen M. Walt, deux universitaires américains réputés. Dans ce livre extrêmement documenté, ils démontrent que ce soutien ne peut s’expliquer par des intérêts stratégiques communs ni par des impératifs moraux. Et qu’il est surtout dû à l’influence d’un lobby qui travaille activement à l’orientation de la politique étrangère américaine dans un sens pro-israélien, qui exerce des pressions efficaces sur le Congrès, les présidents et leur administration et qui jouit d’une influence considérable sur l’université et les médias.
Ce lobby a ainsi joué un rôle clé dans la politique américaine au Moyen-Orient sous l’administration Bush au nom de la  » lutte contre le terrorisme « , comme en témoignent la désastreuse invasion de l’Irak, la confrontation avec l’Iran et la Syrie, ainsi que la guerre au Liban de juillet 2006. John J. Mearsheimer et Stephen M. Walt montrent que cette politique n’était ni dans l’intérêt national des États-Unis, ni dans celui d’Israël sur le long terme. Ils ouvrent un débat nécessaire pour l’avenir de la paix dans cette région du monde.

Edition : La Découverte
Date de parution : 2009

Prix € : 14,00

EAN 13 : 9782707157010

Les guerres illégales de l’OTAN

Daniele Ganser


Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale et la fondation de l’Organisation des Nations Unies, prévaut l’interdiction de faire la guerre. Seules 2 exceptions permettent le recours à la force armée. D’une part subsiste le droit à l’autodéfense, et d’autre part l’action guerrière contre un pays est autorisée en cas de mandat préalable et explicite du Conseil de Sécurité de l’ONU. Hormis ces deux cas précis, la guerre est, depuis plus de 70 ans, proscrite par le droit international. Cependant la réalité est toute autre. De nombreuses guerres dévastent le globe, et la fin des conflits militaires n’est pas en vue. Durant ces 7 dernières décennies, certains pays membres de l’OTAN ont trop souvent mené des guerres illégales, ce qui demeure encore aujourd’hui lourd de préjudices pour les populations des pays visés… mais sans conséquences pour les responsables. Ce livre décrit, à travers l’exemple de 13 pays, comment des guerres illégales furent menées dans le passé (Iran, Guatemala, Égypte, Cuba, Vietnam, Nicaragua, Serbie), et le sont encore dans le présent (Afghanistan, Irak, Libye, Ukraine, Yémen et Syrie). Il montre comment les fondements de l’organisation pacifique qu’est l’ONU, et en particulier l’interdiction de faire la guerre, furent clairement sapés. Une terrifiante description d’une angoissante actualité, un plaidoyer pour la paix, un réquisitoire contre l’OTAN. Continuer la lecture de Les guerres illégales de l’OTAN

Le charme discret du Djihad

F. William Engdahl

Reconnu comme l’un des plus pertinents spécialistes de la géopolitique anglo-américaine du pétrole et de ses implications financières, William Engdahl nous offre ici une analyse essentielle pour comprendre le lien entre l’histoire du pétrole et les guerres actuelles de nouvelle génération qui ont vu l’émergence du salafisme djihadiste au Proche-Orient mais également dans le monde entier avec les attentats terroristes. Les vieilles logiques impériales britanniques de contrôle des matières premières stratégiques ont donné lieu à l’utilisation en sous-main de mouvements idéologiques extrémistes pouvant recourir au terrorisme. Actualisant des logiques similaires, les Etats-Unis ont pris le relais de l’Angleterre, instrumentant l’extrémisme wahhabite et d’autres sectes comme la confrérie des Frères musulmans ou le mouvement Gülen ; des pays comme l’Arabie saoudite, le Qatar et la Turquie ont ainsi été poussés à encourager partout le chaos terroriste. Il s’agit d’atteindre les objectifs définis il y a plus d’un siècle par le géographe britannique H.J. Mackinder, à savoir contenir le développement de la Russie, de la Chine et de l’Iran. Ou pour reprendre les mots de Zbigniew Brzezinski, de s’assurer « qu’aucun rival eurasiatique n’émerge, capable de (…) défier les Etats-Unis », permettant ainsi le maintien de leur prépondérance mondiale. Pour garantir à tout prix leur hégémonie vacillante, les Etats-Unis se sont engagés dans une folle fuite en avant, en utilisant les méthodes les moins avouables…
Continuer la lecture de Le charme discret du Djihad

L’art de la guerre

Sun Tzu

A l’égal des oeuvres de Machiavel et de Clausevitz, ce traité de stratégie militaire, composé par Sun Tzu (VIe-Ve siècles avant J.C.), est un classique du genre. « L’Art de la guerre » ou « Les Treize Articles », où « chaque mot est une perle », pose les préceptes fondamentaux de la guerre et de la politique. Référence incontournable pour de nombreux stratèges contemporains, ce livre dangereux est un extraordinaire traité sur l’art de la tromperie et du retournement.

Edition : Mille et une nuits
Date de parution : 1997

Prix € : 3,00

EAN 13 : 9782842050757

Le choc des civilisations

Samuel Huntington

Un pavé dans la mare.
Au sein du nouvel ordre international, les chocs entre civilisations représentent la principale menace pour la paix dans le monde. D’après l’auteur, la géopolitique mondiale ne se lit plus dans l’opposition idéologique – comme ce fut le cas entre les deux blocs de la guerre froide -, mais dans des conflits et des oppositions entre grandes civilisations, regroupées par affinités culturelles. Menacé par des puissances grandissantes, l’Occident parviendra-t-il à conjurer son déclin ? Saurons-nous apprendre rapidement à coexister ou bien nos différences nous pousseront-elles vers un nouveau type de conflit, plus violent que ceux que nous avons connus depuis un siècle ? Pour Samuel P. Huntington, les peuples se regroupent désormais en fonction de leurs affinités culturelles. Les frontières politiques comptent moins que les barrières religieuses, ethniques, intellectuelles. Au conflit entre les blocs idéologiques de naguère succède le choc des civilisations… Le livre qu’il faut lire pour comprendre le monde contemporain et les vraies menaces qui s’annoncent. « Le livre le plus important depuis la fin de la guerre froide. » Henry Kissinger. « Un tour de force intellectuel : une oeuvre fondatrice qui va révolutionner notre vision des affaires internationales. » Zbigniew Brzezinski.
Samuel P. Huntington est professeur à l’Université Harvard où il dirige le John M. Olin Institute for Strategic Studies. Il a été expert auprès du Conseil national américain de sécurité, sous l’administration Carter. Il est le fondateur et l’un des directeurs de la revue Foreign Policy.

Edition : Odile Jacob
Date de parution : 2000

Prix € : 12,90

EAN 13 : 9782738108395

Terrorisme, face cachée de la mondialisation

Richard Labévière

Le terrorisme tue. Il produit émotions, compassions, malentendus et contresens. Il s’est installé au coeur même de nos sociétés comme une fatalité. De la petite délinquance à la grande criminalité, il est devenu le stade suprême de la mondialisation. À l’appui d’informations inédites et exclusives,
Richard Labévière remonte aux causes du phénomène. Il décrit les impasses de la « guerre contre la terreur », le cynisme mercantile des pays occidentaux envers les pétromonarchies, la désinformation de médias voyeurs qui basculent dans la propagande et les fadaises d’improbables experts.
Aujourd’hui, l’Arabie saoudite demeure l’un des principaux financiers de l’Islam radical, qui tue non seulement dans les pays occidentaux, mais aussi et surtout dans le monde arabo-musulman. Ce scandale perdure en toute impunité depuis plus de trente ans, parce qu’il engraisse marchands de canons et autres prédateurs. Continuer la lecture de Terrorisme, face cachée de la mondialisation

L’art de la guerre

Sun Tzu

Écrit au ive siècle avant J.-C., à l’époque des « Royaumes combattants », dans une Chine en pleine effervescence commerciale et culturelle, L’Art de la guerre n’est pas seulement un traité de stratégie. Si nous le lisons encore avec fascination, c’est parce qu’il représente une leçon de sagesse, un art de vivre, et constitue un véritable système philosophique.
Cette traduction est l’édition de référence de Jean Lévi. Elle restitue toute la force littéraire et la concision de ce grand texte classique et le replace dans son contexte historique, à la lumière des dernières études et des textes découverts récemment lors de fouilles archéologiques. Elle s’adresse à tous les lecteurs, curieux et savants. Continuer la lecture de L’art de la guerre

Principes fondamentaux de stratégie militaire

Carl von Clausewitz

Rédigé en 1812 pour la formation militaire du prince de Prusse, ce manuel condense en quelques dizaines de pages les thèses du monumental traité De la guerre.
À son élève, Clausewitz (1780-1831) offre une véritable préparation mentale au combat : avant de se battre vraiment, l’apprenti stratège doit s’armer conceptuellement et s’aguerrir par la méditation. Qu’est-ce qu’une tactique ? Un plan de bataille ? Un but de guerre ?
L’officier prussien qui combattit contre la Grande Armée insiste de façon étonnamment moderne sur la dimension psychologique du conflit, accordant une grande place à l’opinion publique et soulignant la nécessité de l’audace, de la fermeté et de la ruse face à l’incertitude et au brouillard de la guerre effective.

Edition : Mille et une nuits
Date de parution : 2006

Prix € : 3,00

EAN 13 : 9782842059712

Ruses diplomatiques et stratagèmes politiques

Polyen

Dans la grande lignée des textes sur l’art de la guerre, de Sun Tzu à Mao, en passant par Clausewitz, Polyen est souvent cité mais jamais lu. Ce rhéteur et avocat macédonien du milieu du IIe siècle après J.-C., composa à Rome les huit livres de Stratagèmes. Dédié à Marc Aurèle et Lucius Verus, l’ouvrage nous fait voyager dans l’Antiquité grecque. De la guerre du Péloponnèse à l’épopée d’Alexandre et aux conflits de ses successeurs, de la mer Égée jusqu’aux rivages de l’Inde, Polyen compile une multitude d’histoires où se côtoient monarques orientaux, tyrans sanguinaires et princes de légende.
Gagner du temps, faire diversion, semer la zizanie chez ses ennemis, ou ses alliés, il recense tous les coups et ruses qui sont permis (ou non) pour la conquête du pouvoir.

Edition : Mille et une nuits
Date de parution : 2011

Prix € : 4,10

EAN 13 : 9782755506112

Wall Street et l’ascension d’Hitler

Antony Suton

En mettant au jour un cloaque de mensonges, de tromperies et de duplicités, Antony Sutton révèle l’un des faits le plus marquant, et pourtant jamais rapporté, de la Seconde Guerre mondiale : que des banques de Wall Street et des grandes entreprises nord-américaines ont soutenu l’ascension de Hitler vers le pouvoir, en finançant l’Allemagne nazie et en faisant des affaires avec elle.
En suivant minutieusement la piste de ce secret bien gardé, grâce à des documents et des témoignages incontestables, Sutton parvient à la conclusion que la catastrophe de 1939-45 bénéficia surtout à un groupe privilégié d’initiés financiers. Continuer la lecture de Wall Street et l’ascension d’Hitler